The Wee

Tour du Luxembourg en rando

Outils pour utilisateurs

Outils du site

thewee_sept2019

The Wee en faveur du Centre de soins pour la faune sauvage de Dudelange (L)

David Broman 2019/07/02 14:27

Le Centre de soins pour la faune sauvage de Dudelange, de l'association natur&ëmwelt, (cliquez ici pour le lien vers Facebook et cliquez ici pour le lien vers le site web) a besoin de bénévoles et de dons. Comme j'y suis déjà bénévole, j'ai décidé de faire The Wee (notre tour de Luxembourg en randonnée) du 14 au 26 septembre afin de sensibiliser tout un chacun à la magnifique mission de ce centre et à récolter des dons en sa faveur.

Et si vous ne désirez pas participer à la cagnotte, vous pourrez toujours m'accompagner sur l'une ou l'autre étape, voire toutes 8-). Le cas échéant, n'hésitez pas à prendre contact avec moi (par le biais du lien "Contact" dans le menu ci-dessus).

Ma décision est prise depuis quelque temps déjà: je vais refaire The Wee, ce beau tour du Grand-Duché de Luxembourg. Et même si tout reste encore à mettre au point – le parcours, les étapes et les lieux d'hébergement notamment –, une chose est bien établie: cette fois je vais joindre une cause à ma marche.

Depuis février 2019, je travaille comme bénévole pour le Centre de soins pour la faune sauvage de Dudelange (Fleegestatioun fir wëll Déieren). Il s'agit d'un "hôpital" qui recueille les animaux sauvages trouvés en détresse, qui leur dispense les soins nécessaires à leur survie et à leur remise en liberté et qui les relâche dès que possible dans leur milieu naturel.

Décrite de cette façon en une phrase, la mission du centre peut paraître banale. Et si je suis méfiant de ce que les gens considèrent être des "missions sacrées", celle-ci, sur le terrain, m'époustoufle, me "scotche". J'ai rarement vu une mission aussi belle.

Par exemple… J'ai vu ce centre recueillir les oisillons sans plumes par dizaines, les nourrir pincée par pincée dans le bec, toutes les 30 minutes pendant des jours, des semaines. Quand ils sont assez "grands", ils sont mis en volière et nourris manuellement aussi. Et quand ils ont appris à se nourrir seuls, ils sont remis en liberté.

Par exemple… J'ai vu le centre recueillir, suite à une tempête, des bébés écureuils tombés du nid. Nourris de nombreuses fois par jour, même aussi pendant la nuit, ils ont grandi et été relâchés.

Par exemple… J'ai vu le centre recueillir un faucon qui avait plusieurs fractures à une aile après s'être "pris" une vitre. Il y a subi une complexe opération chirurgicale, y a bénéficié de soins et d'attention des plus dévoués en vue de sa réhabilitation, et fut aussi finalement remis en liberté.

Des exemples comme ceux-ci, j'en ai vu des dizaines (et il y a des milliers que je n'ai pas vus), avec des oiseaux de toutes les espèces, avec des hérissons, des loirs, des renards, des chevreuils, des cerfs, des ratons-laveurs, des renards, des blaireaux, des lièvres, j'en passe et des meilleurs, et même un castor.

Aussi, je n'ai vu, dans ce centre, que des êtres humains dévoués au bien-être et à la réhabilitation de la faune sauvage. Ils choisissent chaque jour de s'engager corps et âme aux côtés de ces êtres vivants non humains, du plus petit au plus grand, qui sont réduits à "squatter" à l'état sauvage un territoire dont ils ont été dépossédés par la loi du plus fort. J'ai vu des membres du personnel travailler jusqu'à 13 heures jour après jour, littéralement jusqu'à épuisement, et maintenir une permanence téléphonique une fois rentrés chez eux. Il leur est impensable d'abandonner un animal sauvage en détresse, même si, limites physiques et mentales humaines obligent, ils s'en trouvent parfois obligés à le faire.

J'ai vu des bénévoles, comme moi, venir jour après jour prêter main-forte, s'engager aussi corps et âme pour le bien-être des animaux sauvages. D'ailleurs sans bénévoles, le centre ne pourrait qu'assumer une partie très réduite de sa mission. Alors que le personnel porte le centre à bout de bras, des dizaines de bénévoles les soutiennent fidèlement.

Et puis, vous vous en doutiez, il faut le matériel et la logistique pour faire tourner le centre – de la seringue au désinfectant, en passant par les médicaments, une large gamme de produits de soins, les aliments pour toutes les espèces, la panoplie complète des produits d'entretien, les cages de toutes sortes, les matériels et matériaux de bricolage, le carburant pour les "ambulances", le matériel médical spécialisé (radios, microscope, lampes, outils…), les ordinateurs… là aussi, j'imagine que j'en passe et des meilleurs.

Si les frais du personnel sont effectivement assurés grâce à des conventions avec les pouvoirs publics, tous ces frais pour ce que j'appelle "matériel et logistique pour faire tourner le centre", sont dépendants de dons privés. Selon le bilan 2018 publié (voyez ici) par le centre, plus de 70% des besoins financiers sont dépendants de dons privés. Et toujours selon le même bilan, les dons n'arrivent pas à couvrir ces besoins, ce qui fait que le centre clôture en perte.

En tant que bénévole, je suis donc aussi amené à être sensible aux besoins financiers du centre. Certes, je pourrais faire un don dans mon coin et ce serait, pour moi, très bien. Mais, peut-être pourrais-je faire mieux encore?

Et si j'associais The Wee (qui traverse bien des territoires où vivent les animaux) au Centre de soins pour la faune sauvage de Dudelange pour justement "faire mieux"? Et si je faisais le tour du pays en randonnée pour sensibiliser tout un chacun à la nécessité d'un tel centre (le seul du pays) et pour récolter des dons destinés à aider un tant soit peu le centre à couvrir les frais de matériel et logistique que nécessite sa magnifique mission. Il ne s'agit pas de faire un exploit sportif – 300km sur 13 journées –, mais de tout simplement utiliser la rando The Wee pour nous inviter à nous rassembler en faveur des soins aux animaux sauvages qui tombent en détresse.

Voici ce que je propose:

  1. Je vais faire The Wee, c'est-à-dire 300km environ en 13 jours (départ le 14 septembre). Après 2012 et 2016, ce sera ma troisième fois.
  2. J'ouvre une "cagnotte" sur leetchi.com avec pour ambition la récolte d'au moins l'équivalent de 10 euros par km marché, soit 3.000 euros. Cette cagnotte s'appelle "Le tour de Luxembourg pour la faune sauvage" (pour faire un don, cliquez sur le bouton "Je participe" ci-dessous).
  3. J'invite dès maintenant les personnes sensibles à la situation des animaux sauvages en détresse au Luxembourg et à la chance qu'ils ont d'avoir un centre compétent qui peut leur porter assistance, à y verser un don d'un montant de leur choix, sachant que 300 euros représentent l'équivalent d'1 euro par km.
  4. J'invite aussi ces personnes à sensibiliser et informer leur entourage à la cause et à inviter à leur tour de contribuer à cette initiative.
  5. Je m'engage à vous tenir informés sur ce site (via ce blog) tant de l'évolution du projet que de l'état de la cagnotte.
  6. Je m'engage auprès de vous et des responsables du Centre de soins pour la faune sauvage de Dudelange, que pour le 31 septembre 2019 au plus tard, je verserai l'intégralité de la cagnotte (moins la commission de 4% ou 2,9% selon le montant récolté servant à rémunérer le service de leetchi.com) au profit du Centre de soins pour la faune sauvage (Fleegestatioun fir wëll Déieren), par le biais de la Fondation Hëllef fir d'Natur (CCPLLULL LU89 1111 0789 9941 0000).

Et si vous ne désirez pas participer à la cagnotte, vous pourrez toujours m'accompagner sur l'une ou l'autre étape, voire toutes 8-). Le cas échéant, n'hésitez pas à prendre contact avec moi (par le biais du lien "Contact" dans le menu ci-dessus).

J'en ai évidemment discuté avec les responsables du centre et ils se disent ravis de cette initiative. J'ai choisi la date du 14 septembre pour mon départ notamment parce que ce jour-là est aussi la première d'un week-end portes ouvertes organisé par le centre (infos ici).

Voilà, je crois avoir dit tout ce que je peux jusqu'à présent. Dans les semaines qui viennent, je vais poster sur le blog de ce site et sur la page The Wee de Facebook, les précisions sur l'évolution de l'organisation de la rando. Aussi, ci-dessous vous pouvez m'adresser vos questions, commentaires, observations, suggestions.

Liens

La cagnotte:

Blog:

Page Facebook de The Wee:

Le site web du centre:

Page Facebook du centre:

Le bilan 2018 du centre:

Discussion

Entrer votre commentaire. La syntaxe wiki est autorisée:
252 -8 = 
 
thewee_sept2019.txt · Dernière modification: 2019/07/20 16:35 par thewee_admin